Mots-clefs

, , ,

Les vitrines Hugo Boss des Champs Elysées ont été vandalisées…

C’est à s’y méprendre : en passant devant ces vitrines Hugo Boss, on jurerait qu’elles ont été fracassées. Il s’agit en réalité d’une mise en scène minutieuse de fils de Nylon qui convergent vers un point central pour donner l’effet de verre brisé.

On peut voir 2 objectifs dans cette scénographie :

– créer la surprise pour susciter l’intérêt : quand on sait que les vitrines retiennent l’attention pendant en moyenne 7 secondes, toutes les techniques sont bonnes pour inciter les passants à s’arrêter plus longuement. En prétendant que sa vitrine des Champs à été l’objet de vandales, Hugo Boss choque pour mieux retenir.

– délivrer un message : en période de crise économique et de désordres sociaux et politiques, les vitrines, qui représentent le pouvoir des marques dans la ville en trouble, sont souvent la cible des manifestants. Ainsi, Hugo Boss détourne la fonction première de sa vitrine qui est de montrer les produits tout en les protégeant, comme pour réduire la distance qui sépare les passants des modèles exposés. La marque se remet en cause et crée une interaction avec la rue et la ville.

Publicités